Tuesday, May 28, 2013

La Nouvelle-Orléans

Bon, on commence par le commencement. Je n’ai pas écrit de billet depuis une semaine parce que l’Ingénieur et moi avons fait un petit voyage à la Nouvelle-Orléans, pendant que je peux encore me déplacer sans trop de problèmes. Pendant ce temps, il y a eu d’importantes inondations à San Antonio, qui heureusement n’ont pas affecté notre quartier (ni le chenil ou se trouvait Darwin), mais qui ont quand même fait trois morts et causé beaucoup de dommages. Jamais je n’aurais cru qu’en quittant San Antonio, où la température est au beau fixe avec une sécheresse depuis plus d’un an, pour me rendre à la Nouvelle-Orléans, j’aurais échappé à une tornade et à une inondation! Mais voilà, c’est ce qui est arrivé. Vous pouvez voir des photos de l’inondation ici – je sais enfin de quoi a l’air le barrage Olmos en action, et c’est vraiment étonnant! Il faut dire que le sol à San Antonio absorbe très mal l’eau, et il y a eu des précipitations d’environ 12 pouces en 24 heures, alors voilà le résultat.

Donc, notre voyage en Louisiane a été magnifique. On a mis un jour à s’y rendre et un à en revenir, plus trois jours de visite avec un horaire laissant place à la relaxation dans la piscine de l’hôtel en fin d’après-midi – c’est incroyable comme ça soulage en fin de grossesse, la piscine. J’ai vraiment adoré le Vieux Carré, avec son architecture, ses balcons en fer forgé garnis de plantes, ses poteaux où attacher un cheval ou une bicyclette, ses colliers accrochés au hasard sur les fils électriques et les pancartes… Sans compter l’escale obligatoire au Café du Monde pour une commande de beignets. J’ai beaucoup aimé aussi l’avenue Saint-Charles, pour ses magnifiques demeures! On a aussi découvert par hasard un magasin vendant de magnifiques meubles, et si j’avais eu le budget et la place dans la voiture, je serais bien repartie avec quelques morceaux! Regardez donc le meuble de rangement, l’autre meuble de rangement, le buffet ou le cabinet! (J’accepte les dons PayPal.)

Nous avons visité un bayou dans le parc national Jean Lafitte et avons aussi effectué une visite guidée de deux plantations en dehors de la ville, Oak Alley et Evergreen. Étrangement, j’ignorais qu’elles avaient été utilisées dans des films que j’avais vus, mais je n’en ai été que plus ravie! Oak Alley a entre autres été filmée dans Interview with a Vampire (et dans une vidéo de Beyoncé, pour les fans), et Evergreen a servi dans Django Unchained (la maison de Big Daddy, vous vous en souvenez?). Notre guide nous a dit que seule la canne à sucre pousse dans le sud de la Louisiane, tandis que le coton pourrit dans ce sol trop humide. Et pendant quelques semaines, alors qu’il disait cela, il conduisait son autocar de touristes devant un champ de coton en face d’Evergreen... Il a donc fini par arrêter et aller demander comment ça se faisait qu’ils avaient un champ de coton, pour apprendre qu’il s’agissait d’un plateau de tournage! Quentin Tarantino avait fait planter des bâtons dans le sol et coller du coton dessus. C’est aussi là qu’a été construite la façade extérieure de la fictive Candyland (tandis que les intérieurs étaient sur des plateaux de tournage en ville), mais si vous avez vu la dernière scène du film, vous comprendrez pourquoi on ne peut pas visiter cette maison-là! La plantation Evergreen était à l’origine une ferme (le rez-de-chaussée n’avait pas de murs, l’étage avait un balcon sur tous les côtés, et il n’y avait que trois pièces, plus les dépendances comme la cuisine et les bécosses; le tout a été réaménagé au XIXe siècle avec les escaliers doubles et le rez-de-chaussée, puis rénové en 1944 et une fois encore plus récemment par la propriétaire, qui s’en sert comme résidence secondaire). C’est devenu une plantation grâce à l’essor de la canne à sucre, et sa particularité est que sont encore debout les 22 cabanes où vivaient les esclaves. Je trouve donc que ça fait une visite plus honnête, où on ne parle pas que des propriétaires de la plantation, mais aussi de ceux grâce à qui tout cela était possible, tout en comparant leurs conditions de vie à celles des gens qui habitaient dans la grosse maison.


Côté repas, nous avons vraiment bien mangé! J’avais bien sûr entendu parler de Cochon, mais j’avais décidé que vu mes restrictions alimentaires actuelles, mieux valait ne pas y faire de réservations. Je le regrette un peu, car j’aurais pu y trouver quelque chose, d’autant plus que j’aurais aimé goûter aux croquettes d’alligator… Tant pis! Nous avons essayé deux des endroits recommandés par Bon Appétit le mois dernier. Tout d’abord, l’Erin Rose Bar, pour y manger des po’ boys un midi : heureusement que je savais que c’était là! À prime abord, il s’agit d’un simple bar, mais si on se rend dans la pièce du fond, il s’y trouve une petite cuisine qui sert les meilleurs po’ boys que j’ai mangés pendant le voyage. J’ai pris celui au porc, mariné dans du rhum et du gingembre, plus salade de chou à la lime et aïoli. Un régal! L’Ingénieur a préféré un sandwich à la muffaletta avec fromage et olives, qui a également fait son bonheur.

Nous avons ensuite soupé à La Petite Grocery, où je crois avoir mangé le meilleur repas durant mon séjour : entrée d’ail des bois poêlé serve avec chapelure, grains de pecorino romano et jus de citron (absolument délicieux!), suivie du poulet rôti au thym avec ail, patates douces et chou frisé, puis le petit gâteau aux amandes avec compote de bleuets et sorbet à la noix de coco (demande spéciale, au lieu de la crème glacée au sirop de canne à sucre). C’était divin! L’Ingénieur a également adoré son repas, composé de gratin de crabe bleu suivi du hamburger au fromage avec marmelade d’oignons, roquette, moutarde et aïoli plus frites maison avec aïoli à l’oignon vert et ketchup.

Les deux autres endroits dignes de mention sont Dante’s Kitchen et Crescent Pie and Sausage Company. Chez Dante, j’ai eu droit à un traitement de faveur avec un mocktail sans produit laitier composé spécialement pour moi (j’ai identifié du gingembre et du pamplemousse et j’avais même un palmier en plastique dans mon verre). L’Ingénieur et moi avons partagé le thit kho comme entrée; il s’agit d’une crêpe croustillante à l’oignon vert sur laquelle repose du porc en sauce, avec entre autres des saveurs de piment, d’ail et de gingembre, ainsi que des carottes, du kimchi et de la coriandre. C’était plus piquant que je le croyais, mais ô combien délicieux! Bébé a par contre eu une réaction que je qualifierais de surprise à la suite de ces épices! On nous a aussi servi du pain au maïs avec beurre au miel. J’ai ensuite pris le poulet épicé en sauce à l’érable avec à-côté de pommes de terre et bacon, tandis que l’Ingénieur a préféré le pâté au gibier épicé avec haricots noirs et croûte à l’origan. Pour dessert, nous avons partagé le trio de sorbets maison (non laitiers!) : fraise, citron Meyer et baie mayhaw. Cette dernière saveur nous a conquis!

Enfin, au Crescent, l’Ingénieur a tenu à goûter à la jambalaya et au po’ boy aux crevettes frites avec sauce brune, plats tout à fait typiques de la région. Pour ma part, j’ai essayé le spécial de la soirée, une pizza au poulet au cari avec carottes râpées, canneberges séchées, noix de pécan et minces tranches d’oignons et de pommes en plus du fromage. C’était absolument génial! J’avais malheureusement trop mangé pour goûter au dessert…

No comments: