Thursday, November 16, 2017

Gâteau-beigne à l'érable



J’ai trouvé cette recette dans Coup de Pouce. C’est un bon gâteau, je trouve, mais l’Ingénieur et surtout le Petit Prince ont été tellement enchantés que je me dois de le partager!

Pour le gâteau
1 tasse de beurre ou de margarine, à la température de la pièce
1 tasse + ½ tasse de sucre
4 œufs, jaunes et blancs séparés
¼ tasse de crème sure sans lactose
1 ½ c. à thé d'essence d'érable
3 tasses de farine
2 c. à thé de poudre à pâte
½ c. à thé de sel
¼ c. à thé de bicarbonate de sodium
1 tasse de substitut de babeurre (lait sans lactose avec 1 c. à soupe de vinaigre)
3 c. à soupe de sirop d'érable
1 c. à soupe d'eau chaude

Pour la glace à l'érable
2-3 c. à soupe de sirop d'érable
1 c. à thé d'essence d'érable
1 tasse de sucre glace tamisé
½ c. à thé d'eau (environ; voir note plus bas)

Pour le gâteau
Préchauffer le four à 350 °F. Graisser et fariner un moule à gâteau à cheminée (de type Bundt) de 10 pouces de diamètre.

Dans un grand bol, à l’aide d’un batteur électrique, battre le beurre avec 1 tasse du sucre jusqu’à ce que le mélange soit léger. Incorporer les jaunes d’œufs, un à la fois, en battant. Incorporer la crème sure et l’essence d’érable.

Dans un autre bol, à l’aide d’un fouet, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel et le bicarbonate de sodium. Incorporer les ingrédients secs à la préparation au beurre en trois fois, en alternant avec le babeurre et en battant jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Dans un autre bol, à l’aide du batteur électrique (utiliser des fouets propres), battre les blancs d’œufs jusqu’à ce qu’ils forment des pics mous. En continuant de battre, incorporer le reste du sucre, 1 c. à soupe à la fois, jusqu’à ce que le mélange forme des pics fermes et brillants. À l’aide d’une spatule, incorporer le tiers du mélange de blancs d’œufs à la pâte à gâteau en soulevant délicatement la masse. Incorporer le reste du mélange de blancs d’œufs de la même manière. Verser la pâte à gâteau dans le moule à gâteau préparé. Lisser le dessus.

Cuire le gâteau au four préchauffé de 40 à 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent piqué au centre du gâteau en ressorte propre. Mettre le moule sur une grille et laisser refroidir pendant 20 minutes. Démouler le gâteau sur la grille (dans mon cas, il en est resté un peu collé au fond du moule, mais le glaçage a aidé à camoufler le tout). Glisser une feuille de papier ciré sous la grille. Dans un petit bol, mélanger le sirop d’érable et l’eau. Badigeonner toute la surface du gâteau de ce mélange. Laisser refroidir complètement.

Pour la glace à l’érable
Dans un bol, mélanger 2 c. à soupe du sirop et l’essence d’érable. Ajouter le sucre glace et mélanger jusqu’à ce que la glace soit lisse et coulante. (Au besoin, ajouter le reste du sirop ou jusqu’à ½ c. à thé d’eau, quelques gouttes à la fois, pour obtenir la consistance désirée. Dans mon cas, la glace était trop liquide dès le départ, alors je recommande de commencer avec 2 c. à soupe de sirop.) Verser la glace sur le gâteau refroidi. Laisser reposer pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la glace ait pris.

Saturday, November 11, 2017

Orange Sweet Rolls



I found this recipe on Epicurious, and it had a nice background story. (I’d never heard of them before, but they’re apparently famous in some parts of Alabama.) I made these for breakfast on a weekend, though I baked them the night before. I baked them directly in a greased muffin tin, but you could use paper liners if you want. These rolls are very sweet, so I suggest serving them alongside fruit for breakfast; otherwise, they’re also good as a snack or even a dessert. Enjoy!

For the filling
½ cup (1 stick) unsalted butter, softened (I used margarine)
½ cup sugar
1 Tbsp. finely grated orange zest
1/8 tsp. kosher salt
1 pinch of ground cardamom (optional)

For the rolls
3 Tbsp. warm water
1 envelope active dry yeast (about 2 ¼ tsp.)
2 Tbsp. sugar, divided
1 egg yolk, lightly beaten, room temperature
1/3 cup fresh orange juice
2 Tbsp. melted coconut oil, cooled, or vegetable shortening
½ tsp. kosher salt
1 2/3 cup cups all-purpose flour, plus more for surface

For the filling
Using an electric mixer on medium-high speed, beat butter, sugar, orange zest, salt, and cardamom, if using, in a large bowl until fluffy. Set aside.

For the rolls
Pour 3 Tbsp. warm water (105 °F–115 °F) into a small bowl. Add yeast and 1 Tbsp. sugar and whisk to combine. Let sit until foamy, about 10 minutes.

Using electric mixer on medium-high speed, beat egg yolk, orange juice, oil, salt, and remaining 1 Tbsp. sugar in a large bowl. Add 1 2/3 cups flour and yeast mixture. Beat until dough just comes together. (At this point, I switched to the dough hook and didn’t need to knead by hand.) Turn out dough onto a lightly floured surface. Knead several times with floured hands until smooth, about 5 minutes (dough will be sticky).

Spray a clean large bowl with nonstick spray. Place dough in bowl and turn to coat. Cover with a towel and let sit in a warm place until doubled in size, about 45 minutes.

Spray a muffin tin with nonstick spray. Roll dough on a well-floured surface to an 1/8"-thick rectangle about 17x14". Spread filling over dough, leaving a ½" border on all sides. Starting on 1 long side, roll dough into a tight cylinder. Cut into 12 equal pieces (if it's difficult to cut, chill 15 minutes). Transfer cut side up to prepared muffin tin. Cover with a towel and let sit in a warm, draft-free place until risen, 30 minutes, or chill overnight. If chilling, let sit at room temperature 2 hours to rise before baking. (If I were to bake them fresh in the morning, I’d actually let them rise 30 minutes the night before, then refrigerate them and let them come to room temperature while the oven preheats.)

Preheat oven to 350 °F. Bake rolls until lightly browned on top, 15–18 minutes. Let cool in pan 5 minutes, then invert onto a platter to serve.

Friday, November 10, 2017

Sweet Potato Fajitas

These sweet potato fajitas don’t look like much, but they were absolutely awesome. They come together quickly on a single sheet pan, the sweet potatoes are a really satisfying filling, and there’s a tangy lactose-free crema to go with it – I also added some guacamole to round things out (and it was a much better use of my avocados than this toast with hummus and roasted tomatoes). This is one of those perfect meals that is more than the sum of its parts. It was a delicious lunch, but it would be good for a light dinner, too. I hope you try them!

For the fajitas
2 Tbsp. olive oil
1 clove garlic, minced
1 tsp. kosher salt
½ tsp. ground cumin
½ tsp. smoked paprika
2 pinches ground cayenne pepper
1 large sweet potato (about 1 lb.)
8 to 10 small flour or corn tortillas
2 medium bell peppers
1 medium sweet or yellow onion

For serving
1 cup plain lactose-free Greek yogurt (lactose-free sour cream would work, too)
finely grated zest of 1 medium lime
juice of 1 medium lime, divided
kosher salt
guacamole, salsa, lime wedges (optional, but recommended)

Arrange 1 rack in the middle of the oven and 1 rack below it, then heat to 475°F. Stir the oil, garlic, salt, cumin, paprika, and cayenne together in a small bowl. Transfer 2 teaspoons of it to a large bowl and set both aside.

Peel the sweet potato and cut it in half crosswise. Cut the pieces lengthwise into ½ -inch-wide slices. Cut the slices lengthwise into ½ -inch-wide planks or batons (they should look a bit like steak fries). Place the planks in the large bowl and toss to coat in the spiced oil. Transfer to a rimmed baking sheet and spread into an even layer (save the bowl; no need to wash it). Roast on the middle rack for 10 minutes.

Meanwhile, stack the tortillas on a large sheet of aluminum foil and wrap completely in the foil; set aside. Core, seed, thinly slice the bell peppers, and add to the now-empty sweet potato bowl. Thinly slice the onion and add to the bowl. Drizzle with the reserved remaining spiced oil and toss to combine.

Carefully remove the hot baking sheet from the oven, flip the sweet potatoes, and then push them to one half of the baking sheet. Add the bell peppers and onions to the other half of the baking sheet and spread into an even layer. Place the baking sheet back on the middle rack and place the foil-wrapped tortillas on the lower rack. Roast until sweet potatoes are tender, 12 to 15 minutes more.

Meanwhile, make the crema. Place the yogurt, lime zest, and 2 teaspoons of the lime juice in a small bowl, season with salt, and stir to combine.

When the vegetables are ready, drizzle with the remaining lime juice, toss to combine, and transfer to a serving bowl. Serve with the warmed tortillas, lime crema, and toppings.

Wednesday, November 08, 2017

Stone Fruit and Almond Tart



In the June issue of Bon Appétit, this was called an apricot and almond galette (with the qualifier “one-hour” added on the online version). That being said, it’s not a galette, it’s really more of a rustic tart; and I made it with plumcots, since I couldn’t find apricots, and I think you could substitute any stone fruit as long as you cut them to the right size. Since my plumcots were bigger than apricots, I quartered them instead of halving them, and I’d do the same to plums; peaches should be cut into 6 or 8 pieces, I’m guessing. This was a great summer dessert! (In unrelated news, I’ve yet to find a good formula recipe for stone fruit crumbles, another good summer dessert; I tried a crumble with dates and sunflower seeds in the topping – hated it – and used this formula for the filling – fail. I’ll try again next summer and stick to tarts for now.)

½ cup almonds, preferably blanched
⅓ cup sugar, plus more for sprinkling
1 large egg
4 Tbsp. unsalted butter or margarine, room temperature
½ tsp. almond extract (optional)
½ tsp. vanilla extract
1 pinch of kosher salt
1 Tbsp. all-purpose flour, plus more for surface
1 package frozen puff pastry, thawed
12 apricots (about 1¼ lbs.), halved, pitted; or other stone fruit, quartered if large

Place a rack in middle of oven; preheat to 425 °F.

Pulse almonds and sugar in a food processor until very finely ground. Add egg and pulse to combine. Add butter, almond extract (if using), vanilla extract, salt, and 1 Tbsp. flour; pulse until almond cream is smooth.

Roll out pastry on a lightly floured surface just to smooth out any creases. If you’re using a package of pastry that has 2 sheets (as was the case for me), stack and roll out to a ¼"–⅛"-thick rectangle. If your package contains a single 16x10" sheet of puff pastry, halve it crosswise and roll out one half on a lightly floured surface until rectangle is ¼"–⅛" thick; save remaining half for another use. Transfer to a parchment-lined baking sheet. Fold over edges of pastry to make a ½" border around all sides. Prick surface all over with a fork (this keeps the pastry from rising too much when baked and helps it cook through). Spread almond cream over pastry, staying inside borders. (Chill dough in the freezer for a few minutes if it becomes too soft to work with.) Set apricots, cut sides up, on top of almond cream. Sprinkle lightly with sugar.

Bake tart until pastry is golden brown and puffed, 15–20 minutes. Reduce oven temperature to 325 °F and continue to bake until pastry is deep golden brown and cooked through and apricots are softened and browned in spots, 15–20 minutes longer.

Tuesday, November 07, 2017

Fresh Raspberry Scones



I got this recipe on Not Without Salt, though Ashley Rodriguez adapted from her book, Date Night In. I love scones, even if it seems to me that no one can agree on what a proper scone should be! These are made with fresh raspberries, and the dough is easy to work with in the sense that you can make it in the food processor (as I do), in the stand mixer, or by hand – though it is sticky to work with. I made them vegan by using Earth Balance sticks and coconut milk (instead of the butter and cream, respectively). The dough spread a bit once it was in the oven, and the edges were a bit burnt, but they were delicious. I really enjoyed these!

2 cups (270 g.) all-purpose flour
1 tsp. kosher salt
1 Tbsp. baking powder
3 Tbsp. granulated sugar
½ vanilla bean, seeds scraped (optional; I used vanilla bean paste, with the wet ingredients)
½ cup unsalted butter or margarine, diced into ½-inch cubes, chilled
1 cup plus 2 Tbsp. lactose-free cream or coconut milk, divided
1 to 1 ½ cups fresh raspberries
3 Tbsp. turbinado or granulated sugar

In the bowl of a food processor, combine the flour, salt, baking powder, granulated sugar, and vanilla bean seeds, if using. Pulse a few times to combine and break up any clumps.

Add the butter, scattering it over the flour. Pulse 15 times to break up the butter. The mixture will look sandy, with some larger pieces of butter throughout.

Pour 1 cup of cream over the dough and pulse an additional 20 times. Add the raspberries and pulse just a couple more times to combine. The dough will look crumbly and dry.

Dump the dough onto a lightly floured work surface and use the palm of your hand to work the dough just until it holds together. You don’t want to overwork the dough, as this can make it tough. Gather the dough together into a 6- to 8-inch round (for making wedge-shaped scones) or a rectangle (for cutting out round biscuits).

Use a brush or your fingers to spread the remaining 2 tablespoons of cream in an even layer on top. Sprinkle the extra sugar on top of the cream. Chill the dough for 30 minutes.

Preheat the oven to 400 °F. Line a baking sheet with parchment paper or a silpat.

Cut the dough into the desired shapes and then place them on the baking sheet. Bake for 20 to 25 minutes, or until deep golden along the edges.

Cool to room temperature on a wire rack. These are best served the day they are baked, but they freeze well, too.

Friday, October 27, 2017

Panna cotta au lait de coco et à la fraise

Pour cette recette de panna cotta sans produits laitiers, j’ai séparé le tout en 6 portions (dans 6 verres). Cela donnait de petites portions, alors vous pourriez en fait 4 portions seulement, ou alors doubler la recette. Tout le monde ici a aimé! Et je vous promets qu’une bonne fois, je fais faire l’effort de photographier une verrine correctement.

Pour la concassée de fraises
1 tasse de fraises hachées
1 c. à soupe de sucre à glacer
1 c. à thé de zeste de citron
1 c. à thé de jus de citron

Pour la panna cotta
1 tasse de fraises
3 c. à soupe de jus de citron
3 c. à soupe de sucre
2 c. à soupe d'eau
1 ½ c. à thé de fécule de maïs
1 ½ c. à thé de gélatine
1 boîte de lait de coco
½ gousse de vanille coupée en deux sur la longueur, les graines raclées


Pour la concassée de fraises
Dans un bol, mélanger les fraises hachées, le sucre à glacer et le zeste et le jus de citron. Réserver.

Pour la panna cotta
Au mélangeur, réduire en purée les fraises, 1 c. à soupe du jus de citron et 1 c. à soupe du sucre. Dans une petite casserole, à l’aide d’un fouet, mélanger l’eau et la fécule de maïs. Ajouter la purée de fraises et bien mélanger. Porter à ébullition, réduire à feu moyen-vif et cuire pendant 5 minutes, en fouettant, jusqu’à ce que la préparation ait épaissi et soit brillante. Retirer du feu. Verser la préparation dans 4 petits pots d’une capacité de ¾ tasse. Réfrigérer 30 minutes ou jusqu’à ce que la préparation soit bien froide.

Entre-temps, dans un petit bol, saupoudrer la gélatine sur le reste du jus de citron. Laisser gonfler 5 minutes. Dans une casserole à fond épais, mélanger le lait de coco et le reste du sucre. Chauffer à feu doux pendant 3 minutes, en brassant, jusqu’à ce que le sucre ait fondu. Retirer du feu, ajouter la gélatine et la vanille, et mélanger jusqu’à ce que la gélatine soit dissoute. Verser la préparation dans les pots. Réfrigérer pendant 4 ¬heures ou jusqu’au lendemain.

Au moment de servir, garnir chaque portion de concassée de fraises.

Liens de la semaine

- Dans une semaine se tiendra le premier festival Cuisine, Cinéma & Confidences, à Baie Saint-Paul. Trois jours de projections de films à thème gourmand (The Lunchbox, Chef, Ratatouille, Le Festin de Babette, etc.), d’ateliers culinaires, de repas inspirés de films et préparés par des chefs invités, d’entretiens avec des cinéastes… J’aimerais tellement y être!

- Vous saviez que les fruits et les légumes invendus du marché Jean-Talon sont maintenant récupérés?

- Il y a maintenant une clinique d’immunothérapie orale au CHU Sainte-Justine pour désensibiliser les patients souffrant d’allergies… Apparemment, c’est la première clinique du genre au Québec. J’ai hâte de voir les résultats! Et aussi, je me demande si on pourrait étendre le traitement aux adultes, même s’il s’agit de Sainte-Justine…

- Vous vous souvenez du serveur qui avait été arrêté pour avoir donné du saumon à un client allergique? Je me demandais comment ça allait finir, parce que bon, si on se met à arrêter les serveurs, les restaurants vont vite interdire l’accès aux personnes souffrant d’allergies… Bien sûr, Zero8 en avait parlé (sur Facebook et en entrevue). J’ai fait une recherche, et en fin de compte, il n’y a pas eu de poursuites criminelles, mais il y a eu une poursuite civile contre le restaurant et le serveur (les administrateurs du restaurant nient avoir commis de faute), qui reprendra en mars 2018. Personnellement, je suis convaincue qu’un client souffrant d’une telle allergie le mentionne au serveur, et le fait que celui-ci ait simplement offert de changer le plat (au lieu d’offrir d’appeler le 911 ou de se soucier de la santé de son client) montre qu’il n’a pas pris au sérieux la gravité de son geste. Mais de là à décider de qui doit combien d’argent à qui pour quel geste exactement…

- J’ai jeté un coup d’œil au site web de L’Artisan, une boulangerie-pâtisserie sans gluten et sans produits laitiers. Leur éclair mille-feuille me fait de l’œil!

- Il y a aussi la boutique en ligne Bonbon Collections, qui est remplie de bonbons, de chocolats, d’ingrédients et de pâtisseries sans gluten, sans allergènes prioritaires et véganes de surcroît… Il y a aussi trois succursales près de Montréal ainsi que plusieurs points de vente. Idéal pour vos citrouilles sarcelle (si vous voulez autre chose que des jouets) ou pour toute autre occasion!

- Je n’avais pas encore partagé cet article : une sélection de chocolateries un peu partout au Québec.

- Avez-vous entendu parler des Rendez-vous singuliers? Un souper où chacun amène un invité, et on finit par rencontrer des gens qui ne sont pas du tout dans nos réseaux sociaux… Ça a l’air amusant!

- J’ai beaucoup aimé cet article sur les préjugés inconscients (qu’on a tous, soit dit en passant).

- Si vous avez du temps, je vous suggère un podcast de « tranches de vies » sur Slate; j’en ai écouté quelques épisodes seulement, mais j’ai trouvé ça très intéressant! Je vous conseille celui-ci, celui-ci ou encore celui-là pour commencer. Il s’agit d’une balado-diffusion française, mais pour une liste de publications québécoises, consultez ce site.

- Et puis, tant qu’à parler d’entrevues audio, j’en profite pour plugger le rôle crucial des repas en diplomatie.

- J’ai bien aimé cet article intitulé Tintin Outre-Manche, sur la difficulté de traduire et d’adapter les albums de Tintin.

- Et aussi cet article sur les lacunes en français des futurs enseignants, même si je trouve ça bien déprimant.

- Enfin, je savais déjà que le TDAH était un trouble neurobiologique, mais ils emblerait qu’il soit en fait dû à un retard dans la maturation du cerveau.

Tuesday, October 24, 2017

Pâté au poulet aux champignons, au bacon et aux poireaux



Voici une recette de pâté au poulet pas trop compliqué, qui a été un grand succès chez nous. L’Ingénieur a *adoré*, il s’est resservi et en a reparlé depuis. Le Petit Prince a mangé ce qui l’intéressait; moi, j’ai vraiment aimé aussi!

J’ai modifié la recette un peu pour faire dorer le poulet dans le gras de bacon; j’ai aussi badigeonné le dessus de la croûte avec un œuf battu au lieu d’un jaune d’œuf, parce que j’ai trouvé ça plus simple.

3 tranches de bacon coupées en lanières
1 lb. de poulet désossé coupé en cubes (hauts de cuisses ou poitrines)
2 tasses de poireaux hachés
2 gousses d'ail hachées finement
1 lb. de champignons coupés en tranches
1 c. à soupe de thym frais ou 2 c. à thé de thym séché
1/3 tasse de vin blanc
1/3 tasse de farine
1 ½ tasse de bouillon de poulet sans sel
1 c. à soupe de moutarde de Dijon
2 c. à thé de jus de citron
¾ tasse de crème sans lactose (ou de lait de coco)
1 tasse de cheddar fort râpé
½ paquet de pâte feuilletée de 14 oz. (400 g.)
1 jaune d'œuf (j’ai pris un œuf battu)
2 c. à soupe de lait sans lactose (j’ai laissé tomber)
sel et poivre

Préchauffer le four à 400 °F. Recouvrir une plaque à biscuit de papier aluminium.

Dans un grand poêlon, cuire le bacon à feu moyen-vif pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit croustillant. Égoutter le bacon sur des essuie-tout et réserver. Dégraisser un peu le poêlon au besoin.

Toujours à feu moyen-vif, ajouter le poulet dans le poêlon et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit doré de tous les côtés. Réserver.

Dans le poêlon (et en ajoutant un peu de gras de bacon réservé ou d’huile au besoin), ajouter le poireau et l’ail, et cuire pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que les poireaux soient tendres. Ajouter les champignons et le thym, et cuire pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que les champignons soient légèrement dorés. Saler et poivrer. Verser le vin blanc en raclant le fond du poêlon et cuire 3 à 5 minutes ou jusqu’à ce que le liquide se soit presque tout évaporé.

Dans un bol, à l’aide d’un fouet, mélanger la farine et le bouillon. Verser ce mélange dans le poêlon et cuire, en brassant, jusqu’à ce que la sauce ait épaissi.

Retirer du feu. Ajouter la moutarde et le jus de citron, et mélanger. Ajouter la crème et le fromage, et mélanger jusqu’à ce que le fromage soit fondu. Ajouter le poulet et le bacon réservés, et mélanger. Transférer la préparation de poulet dans une assiette à tarte profonde de 9 po (23 cm) de diamètre et la placer sur la plaque à biscuit préparée.

Sur une surface légèrement farinée, abaisser la pâte feuilletée en un cercle d’environ 10 po (25 cm) de diamètre. Étendre la pâte sur la garniture au poulet et presser légèrement sur les parois de l’assiette. Dans un petit bol, mélanger le jaune d’œuf et le lait. Badigeonner la pâte de ce mélange. Cuire au four préchauffé de 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce que le mélange bouillonne et que le pâté soit doré. Laisser reposer 10 minutes avant de servir. (Le pâté se conservera jusqu’à 3 jours au réfrigérateur et jusqu’à 3 mois au congélateur. Laisser décongeler au réfrigérateur et réchauffer au four à 400 °F de 15 à 20 minutes.)