Tuesday, March 17, 2009

Trouver chaussure à son pied

Jusqu'à maintenant, j'ai surtout parlé de cuisine, c’est vrai. Cependant, je vais un peu changer de sujet aujourd’hui. Alors je l’annonce pour ceux et celles qui ne me connaissent pas assez pour le savoir : j’ai d’énormes difficultés à me trouver des chaussures. Mais alors là, vraiment énormes. Pour vous dire, ça faisait trois ans que je me cherchais des escarpins et deux ans pour les sandales et les bottes, sans rien trouver de convenable (et forcée d’acheter n’importe quoi plutôt que de me retrouver en souliers de course à une réception chic ou en sandales à talon bobine en hiver). Si ça ne vous intéresse pas de lire ma tranche de vie, allez tout de suite au dernier paragraphe!

Le problème majeur : mes pieds, apparemment. Tout d’abord, je chausse du 10. Ce n’est pas anormalement grand, et c’est d’ailleurs tout à fait proportionnel à ma taille. Mais c’est plus grand que la moyenne, j’en conviens, et bien des magasins de chaussures n’offrent pas (ou très peu) de chaussures à cette taille. Sans compter ceux comme Aldo, où le « 10 » est souvent un 9 normal! De plus, autre problème, j’ai la peau très sensible et j’ai des ampoules pour un rien. Une fois, je me suis même fait une ampoule dans le magasin, juste à essayer des chaussures quelques minutes! Et puis avouons-le, depuis un an, je ne voyais pas grand-chose à mon goût dans les magasins.

Voilà que ça a changé. Après avoir travaillé sept jours sur sept pendant trois semaines, je décide de prendre vendredi de congé pour aller magasiner à Place Versailles (alors que j’habite Côte-des-Neiges). Mais c’est à Place Versailles que j’avais trouvé les chaussures pour mon mariage, chez Feet First. Oui, il y a d’autres succursales du magasin plus près de chez moi, mais je n’y avais rien vu récemment. Et j’avais déjà épluché le centre-ville et le Plateau sans rien acheter. Là, puisque je viens d’apprendre que j’ai deux événements en juin et un en octobre, je voulais absolument me trouver des escarpins et quelque chose à mettre avec ma jupe brune. Alors, prise d’une inspiration soudaine, je m’arrange pour prendre le vendredi de congé et filer à Place Versailles, en espérant y trouver mon bonheur de nouveau. Et la chance m’a souri!

Tout d’abord, je suis entrée chez Payless. C’est là que j’achète 90 % de mes chaussures, non seulement à cause des prix abordables (la qualité n’en souffre habituellement pas, en plus), mais aussi parce que je peux essayer à ma guise toute une série de chaussures de ma grandeur. Et c’est vrai qu’il n’y avait rien à mon goût depuis longtemps, mais j’ai enfin trouvé des escarpins. Tout ce que je voulais, c’était une paire d’escarpins noirs, à bout rond et à talon bobine. Ça a l’air simple comme tout, non? Oui, mais il y en avait peu dans les magasins (allez savoir pourquoi, il me semble que c’est très classique!), et les rares escarpins que je voyais ne me faisaient pas. Toujours est-il que j’en ai déniché une paire chez Payless, exactement 30 secondes avant qu’une autre dame les remarque à mes pieds et peste parce que c’était la dernière paire. Tant pis, madame, ça fait trois ans que je les cherche, et ils sont à moi! Bon, je risque d’avoir une ampoule sur le pied droit, ce sera vraiment à porter pour quelques heures seulement, mais à part ça, ils sont parfaits.

Ensuite, j’entre chez Feet First. À force de regarder, je vois une belle paire de sandales brunes, ce que je cherche depuis deux ans. Il s’agit de Hush Puppies. Je me rappelle avoir emprunté une paire de sandales Hush Puppies de mon amie Natasha (ce n’est pas son vrai nom, mais elle se reconnaîtra!) il y a des années, et elles étaient très confortables. Je décide donc d’essayer celles que j’ai sous les yeux, même si elles sont plus chères que ce que je paie habituellement (mais quand même en restant juste en dessous de la barre psychologique du 100 $). L’aimable vendeuse me dit qu’il n’en reste plus dans le magasin en 10, mais qu’elle en a du même modèle en noir. Elle me fait aussi essayer les 9 et les 9 ½ en brun (mais elles sont trop courtes). Et voici où le magasin m’a vraiment impressionnée : j’ai pu acheter les sandales brunes en 10 et les faire livrer chez moi, sans aucuns frais supplémentaires! La vendeuse m’avait dit qu’il faudrait ente 3 et 6 jours ouvrables, mais le colis est arrivé aujourd’hui, mardi (donc en 2 jours ouvrables).

Tout ça pour dire que je suis entièrement satisfaite de Feet First! J’espère que le magasin va continuer à offrir de belles chaussures dans toutes les tailles, avec un service exceptionnel en plus. Et aussi, message aux autres fabricants de chaussures : faites donc des chaussures pour tout le monde! Ce n’est pas parce que nos pieds sont plus petits ou plus grands que la moyenne que nous avons moins besoin de chaussures que les autres, bordel! Je cherche toujours mes bottes…

3 comments:

Amélie said...

J'anticipe tout de suite: pour rester dans le sujet, mon titre culinaire pour ce billet aurait dû être "L'estomac dans les talons", mais je trouvais que ça cadrait moins...

Tsivie said...
This comment has been removed by a blog administrator.
Sylvie said...

Tu m'enlèves les mots de la bouche :-)